PRUSA, bagues LM8UU ou PLA

Il est indéniable de constater que la qualité des pièces que vous allez construire est fortement dépendante de la précision de positionnement de l’ensemble des pièces mobiles.
tous les axes sont en liaison glissière ce qui mécaniquement est toujours complexe. « Mécaniquement », il est souvent plus simple de créer des liaisons pivots, je reviendrais la dessus dans qqs semaines, car nous testons une structure de type SCARA pour porter l’extrudeur.

La Mendel originale utilise des associations de roulements à billes pour réaliser les guidages, c’est une excellente idée, 3 roulements sont montées à 120° qui définissent une liaison linéaire annulaire, une 2° rangée bloque les rotations ce qui permet d’avoir une liaison pivot glissant avec la possibilité de régler les jeux dans le mécanisme. Pour moi c’est la Rolls du guidage Reprap. mais qui conduit à plus de 50 roulements à billes et a une procédure de réglage plus complexe. D’ailleurs au passage le guidage de l’axe Y ( le plateau ) n’est pas très cohérent, il manque un réglage sur les paliers qui ne comprennent que 2 roulements. Il n’y à pas la possibilité de régler l’interjeux entre les 2 roulements, ce qui conduit à un mouvement possible du plateau suivant l’axe Z. il va falloir redesigner qqs pièces. Perso c’est mon modèle préféré….

Pour le modèle PRUSA, dit modèle « économique » le choix est d’utiliser des éléments de guidages types paliers lisses en PLA, qui ont pour avantage de pouvoir se répliquer, et comme inconvénient de nécessiter d’avoir une Reprap bien régler pour fabriquer ces petits paliers complexes. Les frottements ne sont pas négligeables et le réglages du jeu, de l’hyperstatisme est effectué grâce à la déformation plastiques des pièces environnantes.
Ces bagues se clipsent sans souci sur les stubs de diamètres 8, et on les collent sur les pièces plastiques supports.
Une autre version est apparu rapidement pour corriger les frottements dans les liaisons, c’est l’utilisation de douilles à billes LM8uu, ces douilles de faibles coût remplacent les bagues PLA. ces douilles sont plus longues que les bagues PLA et ne peuvent être collées, ce qui nécessite un léger redesign des pièces supports.
Les premiers essais/montages vus sur le WEB font état de fixation des bagues à l’aide de colliers plastiques 🙂 . C’est rudimentaire, mais très efficace. je l’utilise encore pour bien fixer la bague. voir sur les photos suivantes.
Ensuite il est très rapidement apparu de nouvelles pièces permettant de supporter ces douilles. ça impacte les pièces suivantes :

  • pour l’axe X -> x_carriage.stl
  • pour l’axe Z -> x_end_idler.stl et x_end_motor.stl
  • pour l’axe Y -> rajout de 4 pièces ( LM8UU.stl) de fixations sur la plaque ( pour le modèle bagues PLA les bagues sont directement collées sur la plaque)
  • La version V2 de la Prusa est très explicite sur ce point (merci et bravo aux concepteurs), puisque 2 modèles de Prusa V2 sont apparus avec ou sans douilles LM8UU.
    Vous trouverez les 2 versions sur Github :

  • metric-prusa-lm8uu
  • metric-prusa
  • Un aficionados de la Reprap Grenoblois conseille fortement d’utiliser un sèche cheveux pour ramollir le plastique pour monter les bagues, c’est une très bonne idée. j’en ai moi même cassé quelques pièces, du coup j’ai fait appel aux bracelets plastiques miracles !! ( voir photos ci après de quelques pièces que j’ai montées)

    Ce contenu a été publié dans PRUSA. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.